L'ile la plus proche du Paradis

 

Ouvéa est l’un des plus beaux atolls du Pacifique, avec sa plage de sable blanc qui s’étend sur 25 kilomètres. Longue de 35 kilomètres et large par endroit de moins de 40 mètres, pour une superficie totale de 132 km2 l’île est traversée du nord au sud par une route qui longe la plage.

Elle compte 4 300 habitants, certains de ces habitants sont d’origines polynésiennes et mélanésiennes due à différentes migrations. Ouvéa est le nom polynésien de l’île de Wallis (Uvéa). Trois districts coutumiers divisent l’île : Saint-Joseph, Fayaoué et Mouli.

Dans le district coutumier de Saint-Joseph, au nord, la chefferie de Takedji est une sorte d’enclave wallisienne au sein du district kanak.

C’est pour cette raison que l’on parle deux langues vernaculaires à Ouvéa : l’iaai, qui est la langue kanake et le Faga-Uvéa d’origine polynésienne.

Ouvéa à hérité du surnom d’ « île la plus proche du paradis » dans les années 70 par un jeune écrivain japonaise venue séjourner à Ouvéa.

Dans le cadre et  l’accueil chaleureux, elle intitula le roman qu’elle était entrain d’écrire « l’île la plus proche du Paradis », racontant une histoire d’amour entre une jeune japonaise en visite et un descendant japonais établi à Ouvéa.